Les plus
visités


France
Espagne
États-Unis
Chine
Italie
Royaume-Uni
Allemagne
Ukraine
Turquie
Mexique
Malaisie
Autriche
Russie
Canada
Hong Kong
Grèce
Pologne
Thaïlande

La cuisine française
La cuisine française
Cuisine des 7 familles
Le commander

Guides


Tous les Routard
Tous les Lonely Planet
Tous les Petit Futé


Recherche



Séjours
En promotion


Tunisie
Maroc
Grèce
Turquie
Égypte
Espagne
Canada
Kenya

Les plus
chauds en Janvier


Zimbabwe
Paraguay
Mali
Pérou
Panama
Malaisie
Niger
Nigeria
Ghana
Thaïlande

Les plus
déserts


Géorgie du Sud
Groenland
Spitzberg
Îles Malouines
Îles Pitcairn
Sahara occidental




Ortolan


Le bruant ortolan, ou ortolan, est un petit oiseau de la famille des embérizidés (bruants). Son nom scientifique est Emberiza hortulana. C'est un petit oiseau chanteur (16 cm), qui pèse environ 20-25 g. Il a un dessous rosâtre, la poitrine et la tête verdâtre et la gorge jaune. Dos brun-roux rayé de noir, ailes brun-noir liserées de roux et coupées transversalement de deux fines barres blanches, bec et pattes roses, anneau jaune autour de l''il... Grand migrateur, il peut facilement parcourir plus de 7 000 km, il passe l'été dans de nombreux pays d'Europe dans une grande variété d'habitats, plutôt en zones couvertes et en zones de cultures céréalières. En France, l'ortolan est commun dans le Midi, où il habite les vignes, les blés et les champs. Il se nourrit de graines et de petits invertébrés. L'ortolan est célèbre pour être un mets de gourmet et était précédemment réservé aux rois et grands de ce monde. En effet, il est très recherché pour sa chair délicate, assez grasse due à un gavage naturel. La tradition veut qu'il soit noyé dans de l'armagnac et réduit dans la bouche, lentement, sans presque mâcher, et sans rien recracher en bouillie d'os, de chair et de sang. © Wikipédia
France